Sauvetage de la ligne Caen–Rennes

 

A la fin des années 1980, la SNCF envisageait la suppression du service voyageurs par trains entre Coutances et Dol, à partir de 1992.

Ce projet de fermeture suscita un mouvement de mobilisation pour la défense de cette ligne emmené par Guy Fontenelle.  Le 21 janvier 1991 fut créée une Association pour la Défense et la Promotion de la ligne Caen – Rennes (ADPCR), présidée par Guy Fontenelle avec Saint-Lô pour siège social, l’ADPCR était née !

 

La mobilisation

 

Rassemblant des gens de toutes tendances politiques confondues et des élus, elle parvint par son action à sauver la ligne en 1997. La mobilisation s’appuya sur des manifestations, des rencontres avec les décideurs, des conférences de presse, des pétitions.

 

La mobilisation fut marquée notamment par l’organisation d’un premier train de mobilisation sur le trajet de Caen – Dinan, puis d’un second train de la revendication en juin 1997 entre Caen et Rennes avec 450 passagers à bord. Un troisième train en septembre 1999 fut à nouveau organisé entre Caen et Saint-Malo pour aboutir à une concrétisation  des engagements sur le sauvetage de cette ligne.

 

 

 

Guy Fontenelle Président fondateur de l'ADPCR.
train ADPCR Caen - Dinan en 1995, mobilisation.

 

La modernisation de la ligne

La modernisation de la section fragile entre Lison et Dol fut inscrite au Schéma Régional des Transports de 1998. Les travaux ont commencé en 2003 et se sont terminés en mai 2014. Il reste ensuite à équiper pour 2017 la section Avranches – Dol d’une signalisation moderne et à la mettre en  voie unique. La diminution des financements publics et la défaillance de la Région Bretagne ont amené les décideurs à retenir le choix de la voie unique pour ce tronçon.

 

Les travaux

Ils ont consisté en un renouvellement du ballast, des rails, et des systèmes de signalisation  ainsi que  la suppression de certains passages à niveau.

Tronçon Lison – Saint-Lô : renouvellement de la voie et électrification en 2003/2006.

Tronçon Saint-Lô – Coutances : travaux en 2004, mais 2 sections n’ont été que rénovées et non renouvelées près de Canisy et d’Orval ce qui se traduit aujourd’hui par un inconfort notoire. Des travaux de réfection ont dû être faits sur la section de voie à hauteur de Canisy en mars 2014. D’autre part la suppression d’un point de croisement à Carantilly-Marigny a entraîné des problèmes de conception des horaires et des difficultés d’exploitation se traduisant par des retards préjudiciables aux usagers.

Tronçon Coutances – Folligny  : travaux en  2009/2011, avec notamment un triangle ferroviaire de raccordement en aval de la gare de Folligny permettant une liaison directe Caen – Granville, les plans de voies en gare de Folligny ont été modifiés.

Tronçon Folligny – Avranches : travaux en automne 2011, avec une voie complètement rénovée, rails de 50 kg au mètre et ballast,  les passages à niveau n° 72 et 74 ont été supprimés. La vitesse limite est  portée à 110 km/h.

Tronçon Avranches – Dol  : travaux en hiver et au printemps  2014 avec une amélioration de la voie dans le sens Avranches – Dol afin de maintenir une vitesse de 100 km/h. Un renouvellement complet de la voie  dans le sens Dol – Avranches a été fait afin de pouvoir rouler à 110 km/h et supprimer les ralentissements à 40 km/h ou 70 km/h sur certaines sections, des rails dataient de 1911. En 2017 sont prévues la signalisation moderne et la voie unique.

 

 

électrification entre Lison et Saint-Lô en 2005
renouvellement entre Avranches et Dol en 2014
Actualites
20-10-2017

Usagers de la ligne PARIS-GRANVILLE

Prenez connaissance du plan d'action 2017 contre les feuilles mortes
14-10-2017

Le dernier bulletin est en ligne

Le dernier bulletin ADPCR-INFOS (Octobre 2017) est à la disposition de nos adhérents dans l'espace...