Avec la fin du confinement, les transports collectifs sont au cœur du plan de redémarrage de l’économie de nos territoires. Dès le début du confinement l’ADPCR est intervenue auprès de la SNCF pour demander que soit mis en place un service minimum correspondant aux besoins du personnel de santé entre les hôpitaux de Caen, Coutances, Granville et Avranches. Ceci s’est traduit par la mise en place des deux allers-retours, matin et soir, entre Caen-et Granville, notre demande de prolongement jusqu’à Avranches n’ayant pas été retenue par la SNCF.

Afin de préparer la sortie du confinement et de permettre aux usagers de voyager en toute sécurité, le comité technique de l’ADPCR a fait un ensemble de propositions de reprise du trafic pour les lignes Granville-Paris, Caen-Granville et Granville-Rennes.

Objectif de nos propositions : 

  • permettre les déplacements domicile-travail dans le respect des règles sanitaires en proposant suffisamment de places dans les trains et cars le matin et le soir,
  • offrir la possibilité de faire un aller-retour Paris-Saint-Lô et Coutances et deux allers-retours Granville-Paris dans la journée afin de permettre la reprise économique des nos territoires,
  • desservir Avranches et Pontorson vers Granville en prolongeant la ligne 7 Manéo jusqu’à Pontorson.

Ces propositions ont été adressées  au Président Morin, au service Transport de la Région Normandie et à la Direction régionale de la SNCF.

Le lundi 4 mai, j’ai participé à une visioconférence organisée par le Président Morin et la SNCF ayant pour objet la mise en place des règles barrière en gare et dans les trains et la consistance de l’offre de transport pendant la première phase du déconfinement...

L’ADPCR est intervenue pour que la réservation obligatoire imposée par le Gouvernement ne soit que temporaire. Nous avons demandé que les guichets restent accessibles à tous dans le respect des règles sanitaires et puissent continuer à délivrer les billets avec réservation et les coupons réservation pour les abonnés et les trains TER.

Le mercredi 6 mai, nous avons eu communication du plan transport applicable à partir du 11 mai. Si pour Paris-Granville nous notons, avec satisfaction, un retour immédiat à la normale, les dessertes prévues entre Caen-Saint-Lô-Coutances et Granville sont absolument insuffisantes et inadaptées aux besoins des usagers et de l’économie du Centre-Manche. En particulier, il est impossible de venir de Paris dans la journée. J’ai  immédiatement adressé au Président Morin un courriel faisant part de notre stupéfaction et de notre colère. Copie du courriel a été adressée aux Maires de Saint-Lô et Coutances. Depuis, le Président Morin est intervenu et la SNCF, m’a recontacté le jeudi 7 mai, malheureusement pour me dire qu’il n’était plus possible de modifier le projet de desserte. J’ai cependant obtenu qu’à partir du 18 mai soit mis en service le matin un car supplémentaire départ Coutances 8 h 20 pour une arrivée à Saint-Lô avant 9 h et un car Lison-Coutances en correspondance avec le premier train venant de Paris. A partir du 25 mai, ces deux cars devraient être remplacés par un train AR Caen-Coutances.

Concernant les coupons de réservation sur les TER, la SNCF m’a indiqué vouloir les expérimenter sur les lignes Caen-Granville et Dieppe-Rouen. Leur distribution dans les guichets des gares de Granville-Coutances et Saint-Lô est à l’étude. Croisons les doigts.

Conclusion : Alors que le président Morin a annoncé un taux de service compris entre 50 et 80% à partir du 11 mai, l’ADPCR ne peut être satisfaite d’un taux de 30% de trains rétabli entre Caen et Coutances (4 AR/jour au lieu de 12) à partir du 11 mai et de 40% à partir du 25 mai. Nous invitons les usagers mis en difficulté par ce service minimum de nous contacter pour pouvoir avec leur appui obtenir au plus vite le retour à la normale.

A Saint-Lô, le 8 mai 2020

Xavier Jacquet, Président de l'ADPCR

 

 

Dernière minute...

 

Le 15 mai, la SNCF nous informe de la mise en circulation :

- à compter du 18 mai : d'un car au départ de Coutances à 8 h 30 en direction de Lison et d'un autre au départ de Lison pour relever la correspondance du train arrivant de Paris à 9 h 38.

- à compter du 25 mai, ils seront remplacés par un train Granville 6 h 55/Caen 8 h 48 et un autre Caen 9 h 10/Granville 10 h 44.

Nous vous confirmerons ces informations dès qu'elles auront été officialisées.