A vous tous, membres de l’ADPCR, usagers des transports publics et en particulier du transport ferroviaire, au nom du conseil d’administration de l’ADPCR, je vous adresse nos meilleurs vœux pour 2017.

L’année 2016 fut marquée par la fusion de la Haute et de la Basse-Normandie et la mise en place d’un nouveau Conseil Régional dont la compétence transport est élargie aux transports routiers interurbains.

Voulant respecter, sans attendre, sa promesse de mettre en place un plan Marshall pour le Rail, le président Morin a décidé que la Région deviendrait, dès 2020, autorité organisatrice des trains Intercités normands. En contrepartie l’Etat a financé l’achat de 40 rames OMNEO premium V 200 Bombardier qui devraient être livrées en 2020.

L'ADPCR se félicite de voir le transport ferroviaire mis au cœur des préoccupations du nouveau conseil régional de Normandie et nous soutenons l’idée que la région devienne autorité organisatrice des trains Intercités normands. Cependant, nous nous interrogeons sur le contenu des négociations entre l’Etat et la Région. N’a-t-on pas confondu vitesse et précipitation ? D’autres Régions, tel le Grand-Est, nous semblent avoir pris d’autres options et négocié sans attendre avec la SNCF une réduction importante des coûts de production, obtenant, pour le même prix, plus de 200 trains TER supplémentaires par jour.

Alors que la Région s’engage dans une refonte complète de l’offre ferroviaire en Normandie, dès ce début 2017, l’ADPCR va proposer un nouveau schéma de desserte pour la ligne Caen-Rennes. En effet, nous pensons que l’avenir de cette ligne, que nous défendons depuis maintenant 25 ans, ne se fera pas sans un passage obligé par Granville et par une électrification complémentaire entre Saint-Lô-Coutances et Granville.

Soyez certains qu’en 2017 l’ADPCR usera de toute son influence auprès du Conseil Régional de Normandie, pour que l’ensemble des moyens de transport cohabitent en bonne intelligence et que la voie ferrée conserve toute sa pertinence.

L’ombre du TGV ou du moins de la LNPN qui doit dans le futur être une réalité, ne doit pas pour autant nous anesthésier. Si la Normandie est belle comme les "jeunes filles en fleurs" de Marcel Proust, elle ne doit pas rester une "belle endormie" attendant le Prince charmant. Dans le domaine des transports, à nous de la tenir éveillée.

Xavier Jacquet

 

Président de l’ADPCR

Actualites
18-09-2017

Usagers de la ligne PARIS-GRANVILLE

VENEZ ÉCHANGER AVEC LES DIRECTIONS DE LIGNE SNCF RÉSEAU ET SNCF MOBILITÉS SUR VOTRE PLAN DE...
04-07-2017

Le dernier bulletin est en ligne

Le dernier bulletin ADPCR-INFOS (Juin 2017) est à la disposition de nos adhérents dans l'espace qui...